Découvrez l'IA personnalisée dans le SEO ! Inscrivez-vous à notre webinaire le jeudi 22 février à 11h30.

Le taux de conversion moyen d’une landing page est une donnée importante en marketing digital. Il est en effet tentant de mesurer ses propres performances en la matière à l’aube de la moyenne constatée sur le web. Cette pratique est néanmoins à manier avec prudence, car nous allons le voir, il s’agit d’une notion qui mérite d’être mise en perspective.

La landing page

Avant de s’intéresser au taux de conversion moyen d’une landing page, mieux vaut être au clair sur la définition exacte de celle-ci. Il s’agit de la page sur laquelle les internautes parviennent après avoir cliqué sur un lien ou un bouton. Elle est spécifique car elle est dédiée à une offre et a pour seul objectif d’obtenir une conversion. Beaucoup de personnes se demandent 1quelle différence il y a entre une page d’atterrissage et une landing page : la réponse est très claire, il n’y en a absolument aucune. Les deux notions sont parfaitement substituables l’une à l’autre.

On « n’atterrit » donc pas sur une landing page par hasard, mais après avoir cliqué sur un CTA spécifique. Celui peut se trouver :

  • Dans un email ;
  • Dans la SERP, qu’il s’agisse de SEO ou de SEA ;
  • Sur l’un de vos réseaux sociaux ;
  • Dans un article de blog.

Pour une analyse complète de sa landing page (il existe pour cela des outils très performants comme Incremys), il est capital de tenir compte du canal marketing utilisé. Ainsi, le taux de conversion SEO de la page d’atterrissage doit être étudié à part, comme celui d’une campagne Adwords ou d’un emailing…

Une landing page pour une seule offre

Il s’agit de l’une des différences fondamentales entre une page lambda d’un site et la page d’atterrissage. Cette dernière ne concerne qu’une seule offre, qui doit être très spécifique. La conversion qui est souhaitée concerne exclusivement cette offre. La landing page ne doit pas être utilisée pour une présentation générale de votre entreprise ou de l’ensemble de vos produits ou services. Inutile également de s’éparpiller dans trop de détails, ni de proposer trop de liens : les statistiques démontrent qu’une landing page avec un seul lien performe mieux que celles qui en proposent plusieurs. L’objectif, nous l’avons compris, est à la fois d’être clair, concis, et d’aller droit au but. C’est en respectant cette ligne directrice que vous pouvez espérer être au-dessus du taux de conversion moyen d’une landing page.

Le taux de conversion moyen d’une landing page

Quel est le taux de conversion moyen attendu pour une landing page ? Il est important de pouvoir comparer ce qui est comparable. Avant tout, la conversion souhaitée dans une landing page peut revêtir de nombreux aspects. Naturellement, dans le domaine du e-commerce, on associe naturellement la transformation à une vente. Ceci est généralement vrai, mais en fonction de la nature de votre entreprise et de ses objectifs, la conversion peut également être :

  • Une demande de devis ;
  • L’inscription à une lettre d’information ;
  • Le téléchargement d’un livre blanc ou d’un autre document ;
  • Un engagement sur l’un des réseaux sociaux de la marque ;
  • L’obtention d’une adresse mail ou de coordonnées plus complètes.

Le taux de conversion moyen de la landing page est donc à apprécier différemment selon la conversion recherchée. Il est également important de pouvoir se référer à une industrie en particulier, car chaque secteur possède en la matière des performances très différentes : il n’est pas rare d’observer des chiffres allant du simple au triple, et un taux de X% qui serait très performant dans une branche pourrait être très décevant dans une autre. Pour bien faire, le mieux est de se comparer à ses propres concurrents… Notons tout de même que selon Hubspot,le taux de conversion moyen d’une page d’atterrissage, tous secteurs confondus, est de 9,7%.

Les pré-requis pour une landing page performante

Quelles sont les bonnes pratiques à prendre en compte pour créer une landing page ? Si nous avons insisté sur la nécessité d’avoir une page concise, elle doit néanmoins être plus complète que le simple nom de l’offre concernée. Il faut y retrouver :

  • Un titre explicite qui définit votre offre ;
  • Un résumé explicite de cette offre ;
  • Une ou plusieurs vidéos ou photos ;
  • Une preuve sociale, comme des avis clients certifiés ;
  • Un formulaire de transformation.

Si vous vous demandez comment analyser une landing page performante, le respect de ses quelques principes constitue une bonne base. Enfin, il ne faut pas omettre que si des personnes se trouvent sur votre landing page, c’est parce qu’ils ont cliqué sur un CTA. Ce qu’ils trouvent sur la page d’atterrissage doit donc être en adéquation avec ce qu’ils attendent, tant au niveau du fond (l’offre) que de la forme (design, sémantique, style…). Si la landing page ne correspond pas à ce que l’internaute pouvait attendre en cliquant, il risque de la quitter sans réaliser la conversion attendue.

Le CRO pour améliorer la performance de vos Landing Pages

Le CRO (Conversion Rate Optimization) regroupe l’ensemble des techniques destinées à optimiser le taux de transformation. Nous n’entrerons pas dans les détails mais les champs d’intervention consistent tous à améliorer l’expérience utilisateur. Il peut donc s’agir d’ajustements techniques sur le temps de chargement de la page comme de refontes du design. Ces optimisations se mènent généralement par le biais d’A/B testing : plusieurs versions d’une même page sont analysées et les plus performantes restent en lice.

Pour conclure

Le taux de conversion moyen d’une Landing Page est une notion capitale pour l’analyse et l’optimisation de cette catégorie de pages. Faire varier ce KPI a une incidence directe sur le chiffre d’affaire de l’entreprise. Il est donc nécessaire de suivre en permanence cet indicateur afin de détecter les anomalies et d’évaluer l’efficacité des stratégies d’optimisation mises en place.

Le taux de conversion moyen d’une landing page est une notion capitale, qui constitue un point de repère pour juger de vos propres performances. Elle doit cependant être relativisée et affinée. Pour optimiser votre taux de transformation et valider l’efficacité de votre stratégie digitale, l’optimisation de l’expérience utilisateur est indispensable.

Base de connaissance SEO et Marketing Digital