Découvrez l'IA personnalisée dans le SEO ! Inscrivez-vous à notre webinaire le jeudi 22 février à 11h30.


Qu’est-ce qu’un taux de conversion ? On ne peut pas prétendre se lancer dans une stratégie marketing en laissant de côté cette notion, qui est aujourd’hui incontournable. S’il reste relativement simple à calculer, ce taux n’est pas obligatoirement aussi aisé à interpréter. Il peut s’avérer complexe d’évaluer la marge possible de progression par exemple, car de nombreux facteurs entrent en jeu. Dès lors qu’une stratégie est mise en place pour l’optimiser, Il devient capital de suivre son évolution, afin de mesurer l’efficacité des stratégies mises en place.

Qu’est-ce qu’un taux de conversion ?

Avant toute chose, il faut faire la lumière sur la nature d’une conversion. Cette dernière est en fait ce que vous voulez que le visiteur de votre site web fasse. Dans le domaine du e-commerce, la transformation est facile à définir, puisqu’il s’agit la plupart du temps d’une vente. Mais en fonction de votre secteur d’activité et de ce que vous proposez online, la conversion peut être très différente :

  • Souscription d’un abonnement ;
  • Téléchargement d’un document ;
  • Remplissage d’un formulaire ;
  • Installation d’une application mobile ;
  • Participation à un concours ;
  • Inscription à une newsletter…

Si nous revenons à la question qui nous intéresse ici, « Qu’est-ce qu’un taux de conversion ?« , il s’agit du rapport entre le nombre de personnes qui vont réaliser la conversion souhaitée par rapport, sur un laps de temps donné, au nombre total de visiteurs. Ainsi, si votre site enregistre au cours du mois de mars un total de 2000 visites pour 100 ventes, votre taux de conversion est de (100/2000) x 100 = 5%. Notons que lorsqu’on analyse le conversion rate, il faut distinguer les deux segments constitués du taux de conversion SEO et du taux de conversion Adwords. Le premier concerne le trafic issu du référencement naturel et le second celui obtenu par le biais des publicités payantes.

Taux de conversion ou taux de transformation ?

Il n’existe pas réellement de différence entre ces deux notions, qui sont substituables l’une à l’autre. Néanmoins, nous notons une petite subtilité, que l’on retrouve en fonction de la campagne marketing réalisée. Ainsi, le taux de conversion est davantage utilisé dans le domaine du e-commerce, alors que dans une campagne emailing, pour évoquer le ratio entre le nombre de clics et le nombre de leads, on parle de taux de transformation.

Comment avoir un meilleur taux de conversion ?

Après avoir expliqué comment est défini un taux de conversion, voyons les pistes existantes pour l’améliorer. Pour ce faire, il existe plusieurs solutions. Tout d’abord, l’utilisation de mots clés pertinents lors de la rédaction de votre contenu est un bon moyen pour attirer un trafic qualifié sur votre site et ainsi augmenter le nombre de conversions. De plus, une page de destination optimisée peut générer encore plus de conversions si elle est conçue intelligemment et offre aux internautes ce qu’ils recherchent en premier lieu. Un site au design travaillé, à l’ergonomie parfaite et à la navigation fluide donne confiance à celui qui le parcourt et améliore l’expérience utilisateur. Offrir un service client impeccable permet également aux clients potentiels qui ont des questions d’obtenir rapidement une réponse, afin que la transaction se déroule sans problème. Enfin, faire des tests A/B sur ses pages web permet notamment d’identifier rapidement ce qui fonctionne le mieux pour convertir les visiteurs du site internet en clients.

Quel est le bon taux de conversion ?

Même si cette question est légitime, il n’existe toutefois pas de réponse absolue. Ainsi, le taux de conversion moyen des sites internet, qui est de 2,35% en 2022, est un indice à prendre avec des pincettes. On observe en effet de grandes disparités entre les secteurs d’activité. Par exemple, le taux de conversion dans le secteur de la mode (2,77%) est très éloigné de celui que l’on constate dans la santé (4,63%). En outre, le taux de conversion a beau être un indicateur de performance incontournable, il faut le mettre en relation avec d’autres notions comme le panier moyen. Ainsi, si votre conversion rate est excellent mais que chaque client n’achète presque rien ou uniquement le produit sur lequel vous réalisez la plus faible marge, ce n’est pas forcément une excellente situation pour la pérennité de votre business.

Pour conclure

Savoir répondre à la question « Qu’est-ce qu’un taux de conversion ? » est une bonne chose, mais n’est pas une fin en soi. Il faut également être capable de se situer par rapport à la concurrence et de mettre en place une stratégie marketing qui améliore les points faibles de votre site. L’apport d’outils d’analyse comme Incremys ou Google Analytics constitue à ce titre une aide précieuse, pour mesurer dans le temps l’évolution de son conversion rate et mesurer les impacts de vos différentes actions.

Base de connaissance SEO et Marketing Digital